Découvrez le programme du DIU Neurophysio 2022/2023 !

Chers collègues,

Retrouvez sur note site dans l’onglet “Formation”, le nouveau programme de notre DIU Neurophysiologie Clinique avec  :

– les objectifs,

– les conditions d’accès,

– le contenu et l’organisation

– les tarifs (individuel, interne, candidat libre, ré-inscription)

Sinon cliquer directement ici : programme en pdf

Venez nombreux vous former à cette belle discipline de la Neurophysio clinique !

Annonce Formation & Colloque AM2CL sur la Maladie à Corps de Lewy

 

L’Association des aidants et malades à corps de Lewy organise les les 24 et 25 Novembre 2022 à  une session de formation et un colloque sur la Maladie à Corps de Lewy, organisés par le Pr Paquet (Hop Fernand Widal, Paris) et le Pr Blanc (CHRU Strasbourg).

Le colloque réunira le 25 novembre de 9H à 18H chercheurs, soignants, aidants et malades autour de 4 principales thématiques :

Le diagnostic de la MCL : diagnostic clinique, biomarqueurs (sanguins et céphalo-rachidiens), imagerie nucléaire.
La recherche médicale : dernières avancées sur les traitements et perspectives d’avenir.
L’éducation thérapeutique : patients, aidants, et soignants.
L’accompagnement au quotidien des aidants et des malades : témoignages, solutions et outils.

Pour participer à la formation en ligne et/ou au colloque (en visio ou en présentiel), une inscription gratuite en ligne est obligatoire :

Pour participer à la formation sur la MCL du 24 novembre de 17H à 20H : merci de remplir le formulaire d‘inscription à la formation
Pour participer au colloque du 25 novembre (9H à 18H) en présentiel : merci de remplir le formulaire d‘inscription au colloque en présentiel
Pour participer au colloque du 25 novembre (9H à 18H) en visio-conférence : merci de remplir le formulaire d‘inscription au colloque en visio-conférence.

Plus d’infos en cliquant ici

Hommage à Emmanuel Fournier

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du Pr Emmanuel Fournier. La Société de Neurophysiologie Clinique a souhaité partager l’hommage que lui a rendu le Pr Lionel Naccache.

Emmanuel Fournier

Emmanuel Fournier était, littéralement, un homme extraordinaire et épris d’une forme absolue de liberté. Son activité et son œuvre embrassaient de nombreux domaines avec à chaque fois une originalité, une application et une détermination hors de l’ordinaire qui faisaient de lui un auteur, un penseur, un soignant et un enseignant polymathe. Physiologiste, philosophe et éthicien, dessinateur, poète, il est l’auteur d’une œuvre abondante et riche. Au moment de sa disparition brutale, Emmanuel Fournier était PUPH de physiologie, il dirigeait une unité fonctionnelle d’électromyographie dans le Département de neurophysiologie clinique du GHU Pitié-Salpêtrière-Charles Foix qu’il avait unifié et dirigé jusqu’en 2015 (date à laquelle il m’avait demandé de le remplacer), et dirigeait le Département d’Ethique de Sorbonne Université – Médecine qu’il avait créé dès les années 1990. Soucieux des questions les plus abstraites tout comme des aspects les plus immédiats et les plus contingents de la vie et de la pensée, son attention à l’égard des autres était manifeste pour chacune et chacun de ses interlocuteurs professionnels : patient(e)s, collègues, technicien(ne)s d’électrophysiologie, étudiants…

Né à Albi, bachelier précoce, il suit des études de philosophie (université Panthéon-Sorbonne, EHESS) et de dessin (ateliers de la Ville de Paris, académie de la Grande-Chaumière). Il approfondit l’étude de la logique, et entreprend des formations complémentaires en médecine (faculté de médecine Pitié-Salpêtrière), en mathématiques, électronique, informatique et neurosciences (université Paris VI). Il produit ses premiers écrits de logique, de philosophie, mais également ses premiers travaux artistiques (dessin, photographie). Ses essais et œuvres incarnaient ce désir de liberté qui l’animait, tant dans leur contenu, dans leur expression (et notamment le langage) que dans leur forme qui échappaient à l’académisme. Il est en particulier l’inventeur d’une philosophie fondée sur l’usage d’une langue infinitive qui vise à échapper aux griffes de la subjectivité et de l’objectivation. Son essai « Croire devoir penser » écrit en 1992 et publié en 1996 expose cette approche qu’il développera par la suite à travers de nombreux autres essais et écrits. Ses réflexions l’amèneront également à développer un discours critique autour d’une certaine conception des neurosciences récentes.

Il enseigne d’abord la logique de 1981 à 1986, comme attaché d’enseignement à l’université Paris VI (1981-83), puis également la physiologie et l’éthique, comme assistant (1983-86), maître de conférences (1986-2009) et professeur (depuis 2009) dans la même université. Il est responsable des enseignements et du département d’éthique médicale qu’il a créés en 1993 dans l’université Paris VI (devenue ensuite « Sorbonne Université »). Il remplit également des missions d’éthique pratique dans les hôpitaux de La Pitié-Salpêtrière et de Charles Foix, ou pour des comités, notamment dans la lutte contre la maltraitance. Il était un expert reconnu d’électromyographie, avec là encore une excellence qui ne renonçait à aucune des dimensions de cet acte d’exploration : excellence technique, anatomique et physiologique, excellence du raisonnement et de l’interprétation, excellence de l’humanité du geste et en particulier de la recherche incessante de limiter les douleurs ou l’inconfort physique et psychique du patient. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de référence qui sont devenus les bibles francophones de la théorie et de la pratique de l’électromyographie.

Auteur du « Tractatus infinitivo-poeticus », Emmanuel, qui était un admirateur et un très fin connaisseur de Spinoza, me faisait souvent penser à ce dernier. Son application qui semblait aussi totale lorsqu’on le voyait réaliser un EMG, donner un cours ou écrire un texte rappelait celle de Spinoza dont on dit qu’il écrivait sa philosophie et polissait ses lentilles optiques avec la même intensité d’existence.

Evoquer Emmanuel, c’est aussi revoir son allure d’Homme qui marche de Giacometti, l’œil vif et un sourire en sfumato suspendu à ses lèvres, quelque part entre la Salpêtrière, les autres rues de Paris et l’île qu’il aimait, Ouessant.

Nous chercherons désormais, comme dans ce bref texte, à entretenir son souvenir vivant, en restant fidèles à qui il fut et en cherchant à respecter sa liberté, ce qui s’exprimerait dans sa langue infinitive par un : croire devoir chercher ne pas figer Emmanuel.

Nous adressons à sa femme, à ses enfants et à tous ses proches nos condoléances les plus bienveillantes.

 

Lionel Naccache, Sorbonne Université, GHU PSL-CFX

 

Hommage à Annette Beaumanoir

Anne Beaumanoir, scientifique, neurologue épileptologue et neurophysiologiste, est née en 1923 dans un petit village de Bretagne et nous a quittés le 4 Mars 2022. Elle faisait partie  des pionniers français  de l’électroencéphalographie.

Après des études de médecine à Marseille et son mariage à 23 ans avec Jo Roger, éminent épileptologue marseillais, elle reçoit un prix de thèse en 1954 (Contribution à l’étude expérimentale de l’épilepsie partielle) et rejoint l’équipe marseillaise d’Henri Gastaut, dont le travail a été déterminant dans le domaine de la neurophysiologie et de l’épileptologie. Avec ses collègues parmi lesquels Micheline Vigouroux, Jean Regis, et Robert Naquet, elle apporte par ses travaux scientifiques une contribution majeure à la description des patterns EEG normaux et pathologiques et aux méthodes d’activation pour potentialiser les activités épileptiques. Elle est à la tête du Département de Neurophysiologie Clinique et Epileptologie de l’Université de Genève à partir de 1968  et est professeur de Neurophysiologie Clinique et Epileptologie dans les départements de neurologie et neurochirurgie de l’hôpital universitaire cantonal de Genève entre 1975 et 1990. Durant toutes ces années, elle poursuit son travail scientifique et publie des travaux déterminants concernant différents tableaux épileptiques parmi lesquels l’épilepsie occipitale, l’état de mal confusionnel du sujet âgé, le syndrome de Lennox-Gastaut, l’épilepsie réflexe mais également des aspects particuliers de l’EEG dans l’encéphalite de Rasmussen, l’insuffisance circulatoire cérébrale, le VIH…

Rigueur, intolérance à la médiocrité, travail sans relâche mais également humanisme et passion ont animé toute la carrière scientifique et médicale d’Anne Beaumanoir. Elle compte de nombreux élèves épileptologues et neurophysiologistes en Italie, en Suisse et en France car elle n’avait de cesse de transmettre ses connaissances, avec la même fougue et la même passion que celles qui l’ont animée dans ses engagements politiques et sociétaux.

Car en effet, l’engagement d’Anne Beaumanoir a largement dépassé le domaine de la médecine.

Dès l’âge de 18 ans, elle s’engage dans la résistance au cours de la 2ième guerre mondiale. En 1942, elle devient membre du Parti communiste français et entre dans la clandestinité. En 1944, elle cache 2 enfants juifs à Paris puis chez ses parents en Bretagne et les sauve ainsi de la déportation. Pour cet engagement dans la résistance, elle a été nommée Chevalier de la Légion d’honneur française et, avec ses parents, elle a reçu en 1996 le titre honorifique de “Juste parmi les nations” du Centre international israélien du souvenir de l’Holocauste Yad Vashem.

N’étant plus en accord avec les positions du parti communiste, elle le quitte en 1955. A la même époque, elle prend parti pour le Front de libération nationale algérien et entre dans l’illégalité ; elle est arrêtée en 1959. Elle est condamnée mais elle réussit à s’enfuir en Tunisie. Après la fin de la guerre d’indépendance algérienne en 1962, elle fait partie de l’équipe gouvernementale d’Ahmed Ben Bella et est responsable de l’enseignement, de la recherche et travaille à la construction d’un nouveau système de santé. Après le coup d’État de Houari Boumedienne en 1965, elle doit s’enfuir à nouveau. Elle reprend alors sa carrière médicale en Suisse à Genève.

Pour Anne Beaumanoir, sa retraite professionnelle en 1990 ne signifie pas le repos mais au contraire repartir au combat contre toutes les formes d’oppression et elle n’a de cesse de témoigner lors de conférences, d’émissions, par des écrits et en sillonnant les écoles de plusieurs régions de France. Elle témoigne alors inlassablement de l’horreur qu’elle avait si dignement affrontée dans sa jeunesse afin que la jeunesse d’aujourd’hui comprenne que, face à l’oppression, il n’y qu’une seule voie, une voie sans compromission pour résister, toujours résister.

Anne Beaumanoir était une très grande dame, au regard pétillant d’intelligence et de bienveillance qui restera dans nos mémoires comme une sentinelle à l’affut de toutes les justes causes à défendre absolument.

 

 

Bibliographie :

Anne Beaumanoir, la neurophysiologiste et l’épileptologue

Articles :

  1. Beaumanoir A. History of reflex epilepsy. Adv Neurol. 1998;75:1‑4.
  2. Ferrie CD, Beaumanoir A, Guerrini R, Kivity S, Vigevano F, Takaishi Y, et al. Early-onset benign occipital seizure susceptibility syndrome. Epilepsia. mars 1997;38(3):285‑93.
  3. Burquier V, Koralnik IJ, Vibert D, Burkhard P, Beaumanoir A, Jallon P, et al. [Effect of antiretroviral treatment on early electroencephalographic and otoneurologic manifestations in HIV infection and prognostic importance of verified perturbations]. Neurophysiol Clin. déc 1997;27(6):508‑19.
  4. Beaumanoir A, Grioni D, Kullmann G, Tiberti A, Valseriati D. [EEG anomalies in the prodromic phase of Rasmussen’s syndrome. Report of two cases]. Neurophysiol Clin. 1997;27(1):25‑32.
  5. Beaumanoir A, Mira L, van Lierde A. Epilepsy or paroxysmal kinesigenic choreoathetosis? Brain Dev. avr 1996;18(2):139‑41.
  6. Beaumanoir A, André-Obadia N, Nahory A, Zerbi D. Special types of periodic lateralized epileptiform discharges associated with confusional state in cerebral circulation insufficiency. Electroencephalogr Clin Neurophysiol. sept 1996;99(3):287‑92.
  7. Thomas P, Beaumanoir A, Genton P, Dolisi C, Chatel M. « De novo » absence status of late onset: report of 11 cases. Neurology. janv 1992;42(1):104‑10.
  8. Beaumanoir A, Thomas P. Benign epilepsy of childhood with occipital paroxysms. Epilepsy Res Suppl. 1992;6:105‑9.
  9. Beaumanoir A, Nahory A. [EEG in HIV infection]. Neurophysiol Clin. nov 1992;22(5):355‑68.
  10. Beaumanoir A, Hillion C, Mira L. Clinical differential diagnosis between benign and malignant epileptic syndromes with generalized seizures in early childhood. Epilepsy Res Suppl. 1992;6:169‑74.
  11. Koralnik IJ, Beaumanoir A, Häusler R, Kohler A, Safran AB, Delacoux R, et al. A controlled study of early neurologic abnormalities in men with asymptomatic human immunodeficiency virus infection. N Engl J Med. 27 sept 1990;323(13):864‑70.
  12. Rohr-Le Floch J, Gauthier G, Beaumanoir A. [Confusional states of epileptic origin. Value of emergency EEG]. Rev Neurol (Paris). 1988;144(6‑7):425‑36.
  13. Beaumanoir A, Burkhard P, Gauthier G, Le Floch-Rohr J, Ochsner F, Waldvogel F. [EEG recordings in 19 cases of AIDS with encephalic involvement]. Neurophysiol Clin. août 1988;18(4):313‑22.
  14. Roger J, Rémy C, Bureau M, Oller-Daurella L, Beaumanoir A, Favel P, et al. [Lennox-Gastaut syndrome in the adult]. Rev Neurol (Paris). 1987;143(5):401‑5.
  15. Bourgeois B, Beaumanoir A, Blajev B, de la Cruz N, Despland PA, Egli M, et al. Monotherapy with valproate in primary generalized epilepsies. Epilepsia. 1987;28 Suppl 2:S8-11.
  16. Cavallo A, Moore DC, Nahori A, Beaumanoir A, Sizonenko PC. Plasma prolactin and cortisol concentrations in epileptic patients during the night. Arch Neurol. nov 1984;41(11):1179‑82.
  17. Beaumanoir A. [Parasomnias (somnambulism, nightmares, enuresis) and epilepsy. Differential diagnosis]. Schweiz Rundsch Med Prax. 12 juin 1984;73(24):779‑82.
  18. Beaumanoir A, Nahory A. [Benign partial epilepsies: 11 cases of frontal partial epilepsy with favorable prognosis]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. déc 1983;13(3):207‑11.
  19. Beaumanoir A. Infantile epilepsy with occipital focus and good prognosis. Eur Neurol. 1983;22(1):43‑52.
  20. Beaumanoir A, Naquet R, Vigouroux R. Temporal lobe epilepsy: experimental reproduction. Electroencephalogr Clin Neurophysiol Suppl. 1982;(35):159‑70.
  21. Beaumanoir A, Nahory A, Potoliccio S. [Indication of tele-electroencephalography coupled to videoscopy in the study of higher functions in the epileptic child]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. déc 1982;12(4):315‑8.
  22. Beaumanoir A. The Lennox-Gastaut syndrome: a personal study. Electroencephalogr Clin Neurophysiol Suppl. 1982;(35):85‑99.
  23. Beaumanoir A. [Nosological limits of the Lennox-Gastaut syndrome (author’s transl)]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. déc 1981;11(3‑4):468‑73.
  24. Beaumanoir A, Jenny P, Jekiel M. [Study of 4 cases of post-partum petit mal status (author’s transl)]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. déc 1980;10(4):381‑5.
  25. Sizonenko PC, Moore DC, Paunier L, Beaumanoir A, Nahory A. Melatonin secretion in relation to sleep in epileptics. Prog Brain Res. 1979;52:549‑51.
  26. Varfis G, Berney J, Beaumanoir A. Electro-clinical follow-up of shunted hydrocephalic children. Childs Brain. 1977;3(3):129‑39.
  27. Deonna T, Beaumanoir A, Gaillard F, Assal G. Acquired aphasia in childhood with seizure disorder: a heterogeneous syndrome. Neuropadiatrie. août 1977;8(3):263‑73.
  28. Beaumanoir A, Berney J, Jekiel M, Sami M. [Comparison of EEG isotope and neuroradiologic results in 85 hemispheric tumors. Longitudinal study]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. sept 1976;6(3):422‑7.
  29. Beaumanoir A, Jekiel M. [Anterior and posterior rhythms during onset of sleep in man]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. déc 1975;5(4):351‑9.
  30. Beaumanoir A, Ballis T, Varfis G, Ansari K. Benign epilepsy of childhood with Rolandic spikes. A clinical, electroencephalographic, and telencephalographic study. Epilepsia. sept 1974;15(3):301‑15.
  31. Beaumanoir A. [Clonazepam, an antiepileptic drug (personal experience)]. Rev Med Suisse Romande. mai 1973;93(5):387‑94.
  32. Beaumanoir A, Ballis T, Nahory A, Genier M. [Change in the negative contingent variation (N.C.V.) and the galvanic skin response (G.S.R) under the effects of alcohol]. Rev Electroencephalogr Neurophysiol Clin. sept 1972;2(3):328‑32.
  33. Meyer JJ, Rey P, Thorens B, Beaumanoir A. [Examination of subjects with craniocerebral trauma using a visual perception test: the de Lange curve]. Schweiz Arch Neurol Neurochir Psychiatr. 1971;108(2):213‑21.
  34. Beaumanoir A, de Souza D. [Demographic findings on epilepsy with late onset]. Sem Hop. 28 nov 1970;46(48):3145‑9.
  35. Beaumanoir A, Martin F, Souza D. Genetic generalized epilepsy. A follow-up study of 4 patients born between 1880-1892. Epilepsia. mars 1969;10(1):69‑75.
  36. Beaumanoir A, Martin F. Treatment of generalized epilepsy with acrisuxine. Confin Neurol. 1969;31(3):198‑206.
  37. Beaumanoir A, Martin F. [Therapy of generalized epilepsies using Acrisuxine]. Rev Neurol (Paris). juin 1969;120(6):412‑4.
  38. Beaumanoir A, Martin F. The treatment of generalized epilepsy by Acrisuzine. Electroencephalogr Clin Neurophysiol. juill 1969;27(1):106.
  39. Rallo E, Martin F, Infante F, Beaumanoir A, Klein D. [Progressive malignant myoclonic epilepsy (Lafora’s disease). Clinical and biochemical study of a case]. Acta Neurol Psychiatr Belg. mai 1968;68(5):356‑69.
  40. Beaumanoir A, Martin F, Panagopoulos M, Mundler F. [Lennox syndrome. (Evolutionary study apropos of 30 cases)]. Schweiz Arch Neurol Neurochir Psychiatr. 1968;102(1):31‑62.

 

Ouvrages

  1. Beaumanoir A, Roger J. Une histoire de l’épileptologie francophone. Montrouge – Esher, J. Libbey Eurotext 2007
  2. Beaumanoir A, con la collaborazione di Costa P, Grioni D, Manfredi L et al. L’Anamnesi delle Crisi Epilettiche del Bambino (Fondazione Pierfranco e Luisa Mariani neurologia infantile ONLUS). Milano, F. Angeli 2004
  3. Beaumanoir A, Andermann F, Chauvel P et al, eds. Frontal Lobe Seizures and Epilepsies in Children (Mariani Foundation Paediatric Neurology: 11). Montrouge, J. Libbey Eurotext 2003
  4. Avanzini G, Beaumanoir A, Mira L, eds. Limbic Seizures in Children (Mariani Foundation Paediatric Neurology: 8). Eastleigh, J. Libbey 2001
  5. Zifkin BG, Andermann F, Beaumanoir A, Rowan AJ, eds. Reflex Epilepsies and Reflex Seizures (Advances in Neurology, Vol 75). Philadelphia – New York, Lippincott – Raven 1998
  6. Beaumanoir A, Andermann F, Avanzini G, Mira L, eds. Falls in Epileptic and Non-epileptic Seizures During Childhood (Mariani Foundation Paediatric Neurology: 6). London – Paris – Rome – Sydney, J. Libbey 1997
  7. Beaumanoir A, Bureau M, Deonna T et al, eds. Continuous Spikes and Waves during Slow Sleep. Electrical Status Epilepticus during Slow Sleep. Acquired Epileptic Aphasia and Related Conditions (Mariani Foundation Paediatric Neurology: 3). London – Paris – Rome, J. Libbey 1995
  8. Andermann F, Beaumanoir A, Mira L et al, eds. Occipital Seizures and Epilepsies in Children. Colloquium of the Pierfranco e Luisa Mariano Foundation. Mariana Foundation Pediatric Neurology Series: 1. London – Paris – Rome, J. Libbey 1993
  9. Beaumanoir A, Gastaut H, Naquet R, eds. Reflex Seizures and Reflex Epilepsies. International Symposium on Reflex Seizures and Reflex Epilepsies, Genève, Juin 1988. Genève, Editions Médicine et Hygiene (MH) 1989
  10. Beaumanoir A. Explorations Fonctionnelles Électrophysiologiques du Système Nerveux, Genève, Editions Médicine et Hygiene (MH) 1985
  11. Beaumanoir A. Les Épilepsies Infantiles. Problèmes de Diagnostic et de Traitement. Bâle (Basel), Editiones Roche 1976 (19802)
  12. Roger (Beaumanoir) A. Contribution à l’Étude Expérimentale de l’Épilepsie Partielle (Thèse, Marseille 1954). Paris, Masson 1955

 

 

Anne Beaumanoir, la femme engagée, juste parmi les nations

  1. Beaumanoir A. Le feu de la mémoire: La Résistance, le communisme et l’Algérie, 1940-1965. Saint Denis, Editions Bouchène 2009; deutsche Übersetzung: Beaumanoir A. Wir wollten das Leben ändern. Band 1. Leben für Gerechtigkeit. Erinnerungen 1923 bis 1956. Amélie-les-Bains – Hamburg, Edition Contra-Bass 2019 (reviewed by: Krämer G. Z Epileptol 2021; 37: 234–236)
  2. Beaumanoir A. Wir wollten das Leben ändern. Band 2: Kampf für Freiheit. Algerien 1954 – 1965. Amélie-les-Bains – Hamburg, Edition Contra-Bass 2020
  3. Beaumanoir A. Wir wollten das Leben ändern. Band 2: Kampf für Freiheit. Algerien 1954 – 1965. Amélie-les-Bains – Hamburg, Edition Contra-Bass 2020
  4. Weber A. Annette, ein Heldinnen-Epos. Berlin, Matthes & Seitz 2020; französische Ausgabe: Weber A. Annette, une épopée. Paris, Éditions du Seiul 2020
  5. Beaumanoir A. Le feu de la mémoire: La Résistance, le communisme et l’Algérie, 1940-1965. Saint Denis, Editions Bouchène 2009; deutsche Übersetzung: Beaumanoir A. Wir wollten das Leben ändern. Band 1. Leben für Gerechtigkeit. Erinnerungen 1923 bis 1956. Amélie-les-Bains – Hamburg, Edition Contra-Bass 2019 (reviewed by: Krämer G. Z Epileptol 2021; 37: 234–236)

NEWS : A propos de la revue NCCN

NCCN

Chers membres de la SNCLF,

C’est avec grand plaisir que nous vous informons que le nouveau facteur d’impact (IF Clarivate JCR) de « Neurophysiologie Clinique / Clinical Neurophysiology » (NCCN) est de 3,734, ce qui représente une augmentation substantielle par rapport aux années précédentes (l’année dernière, l’IF était de 2,553). Cela place désormais notre Revue dans le deuxième quartile de la catégorie des revues de NEUROLOGIE CLINIQUE et de NEUROSCIENCES.

Je vous rappelle que ce journal est publié par Elsevier (https://www.journals.elsevier.com/neurophysiologie-clinique) sous l’égide de la SNCLF. Il s’agit d’une revue à comité de lecture, exclusivement en anglais, destinée à un lectorat international et indexée sur Pubmed/Medline et Science Direct (site Web d’Elsevier).

Neurophysiologie Clinique / Clinical Neurophysiology (NCCN) aborde tous les aspects de la Neurophysiologie Clinique et est à présent un acteur majeur de l’avancée des connaissances dans ce domaine de recherche et d’activité cliniques. Merci par avance à toutes et à tous de continuer à soutenir notre journal, notamment en promouvant la soumission et la citation de manuscrits pour cette revue.

Avec mes meilleures salutations

Pr. Jean-Pascal Lefaucheur, rédacteur en chef, au nom du comité de rédaction de « Neurophysiologie Clinique / Clinical Neurophysiology » (NCCN)

18th European Congress of Clinical Neurophysiology – May 9-12, 2023 Marseille-France

ECCN 2023

Nous vous donnons rendez-vous à Marseille du 9 au 12 mai 2023 pour le 18ème Congrès Européen de Neurophysiologie Clinique !

Le congrès, initialement prévu, du 26 au 29 octobre 2021 aura pour thème “Clinical Neurophysiology: Linking Bedside to Theory”, avec pour objectif créer un lien entre les connaissances théoriques, ayant bénéficié des avancées techniques, et les pratiques cliniques.

Le programme sera varié et comprendra des sujets de tous les domaines de la neurophysiologie clinique, destiné aux cliniciens et aux paramédicaux.

ECCN 2023 est organisé en collaboration avec l’IFCN et a pour but de fournir un forum d’échanges scientifiques riches, des possibilités de formation et de développer des réseaux professionnels et sociaux.

En savoir plus sur ce congrès